MON CHER SUD-OUEST

MON CHER SUD-OUEST

POUR MES ENFANTS


A ma fille

A ma fille.jpg


26/07/2016
19 Poster un commentaire

Passent les heures ...

Le temps passe, l’absence aussi,

N’oublions pas les joies de la vie,

Un jour nous nous reverrons,

J’y pense en regardant l’horizon.

 

Souvent les chansons que tu aimais,

Passent à la radio c’est un fait,

Comme la dernière chanson passée pour toi,

En ce moment qui fût si difficile mais ton choix.

 

Depuis ton départ la vie a tellement changée,

Notre famille depuis ce triste évènement a explosée.

De la joie il y en a aussi avec l’arrivée d’une petite reine,

Dans la vie, cela fait du bien un peu de veine.

 

Ils sont présents pour moi comme mes amies,

Amies et amis proches qui représentent la vie,

Réaliser que la vie est courte et en profiter maintenant,

C’est ce que j’ai décidé de faire dès à présent !


24/09/2015
24 Poster un commentaire

6 Juillet 2013 / 6 Juillet 2016 (1 an de plus)

Il y a deux ans, tu as fait un choix,

Partir voir ce qui se passait ailleurs,

Dramatique nouvelle, plus de voix,

Pour une maman quel grand malheur...



Du désespoir à la grande colère,

Combien de sentiments ont volés en éclat,

Qu’ai donc je fais sur cette terre ?

Me comprendront les mamans qui ont connu ça…



Chaque matin, chaque jour dès mon réveil,

Tu es près de moi et pense à toi,

Le courage parfois me manque, tu es là le soleil,

Pour m’aider à ne pas abandonner ma foi.



Heureusement près de moi, ma petite fille,

Et vous deux mes proches que j’aime,

Mes amies, oui vous qui êtes ma petite famille,

Toujours là, suivant les petites graines que je sème.6 juillet.jpg


06/07/2015
44 Poster un commentaire

MES ENFANTS

La mort de mon enfant m’est insupportable,

Je joue les mamans solides, parfois je me tais.

Il n’y a pas de mots pour exprimer ce drame,

Amour d’une maman pour ses enfants ne mourra jamais.

 

Jamais je n’accepterai l’horreur qui t’a enlevé,

Il n’y a pas de mots pour ça, c’est incompréhensible,

Mes amies et amis, vous trois, êtes là pour moi,

Je vous en remercie mais je t’ai perdue toi aussi…

 

On me dit que ma douleur s’apaisera un jour,

Mais j’en doute, ce traumatisme est trop violent,

Toi aussi choquée, normal mais pas pour toujours,

Ton frère tu l’aimais ; revis, remontes le temps...

 

Soignes toi et nous reformerons une famille,

Certes elle sera recomposée et difficile pour toi,

Je serai là pour vous, pour lui, pour toi ma fille,

Il nous faut accepter… je t’aime… Soignes toi…

 

 

Merci pour vos commentaires qui m'émeuvent profondément.
J'ai envie de vous faire lire ce texte tiré de la
Lettre des Amis compatissants du Canada

Les parents en deuil ont besoin des autres
Bien qu'ils ne soit pas faciles à vivre, ils aimeraient rencontrer de la compréhension de leur entourage, ils en ont besoin.

J'aimerais que vous n'ayez pas de réserve à prononcer le nom de mon enfant disparu, à me parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour moi, j'ai besoin d'entendre son prénom et de parler de lui. Alors ne détournez pas la conversation.
Si je suis émue, que des larmes m'inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n'est pas parce que vous m'avez blessée, c'est sa disparition qui me fait pleurer, il me manque ! Merci à vous qui m'avez permis de pleurer ! Car chaque fois mon coeur guérit un peu plus.
J'aimerais que vous essayiez de ne pas oublier mon enfant, d'en effacer le souvenir chez vous en éliminant sa photo, ses dessins ou autres cadeaux qu'il vous a faits, pour moi, ce serait le faire mourir une 2ème fois.
Etre un parent en deuil n'est pas contagieux, ne vous éloignez pas de moi.
J'aimerais que vous sachiez que la perte d'un enfant est différente de toutes les autres pertes : c'est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d'un parent, d'un conjoint, d'un animal.
Ne comptez pas que dans un an, deux ans, dix ans, je serai guérie, je ne serai jamais ex-mère de mon enfant. J'apprendrai à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence.
J'aurai des hauts et des bas. Ne croyez pas trop vite que mon deuil est fini, j'espère que vous admettrez mes réactions physiques dans le deuil : peut-être vais-je prendre ou perdre du poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaque, le deuil rend vulnérable.
Sachez aussi que tout ce que je fais et que vous trouvez un peu fou est normal pendant un deuil. La dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir, l'isolement, l'agressivité et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d'un enfant. Essayez de m'accepter dans l'état où je suis momentanément, sans vous froisser.
Il est normal que la mort de mon enfant me fasse perdre courage, ambition ou projets d'avenir, je ne vis que de son souvenir, donc dans le passé. Je peux aussi être démotivée dans mon travail, je le fais par habitude, pour survivre, mais parfois sans conviction, ne m'en voulez pas.
J'aimerais que vous compreniez que le deuil transforme une personne, je ne suis plus celle que j'étais avant et je ne le serai jamais plus. si vous attendez que je redevienne comme avant, vous serez toujours frustré. Je deviens une personne nouvelle, avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations, de nouvelles croyances.
Je vous en prie, efforcez-vous de refaire connaissance avec moi, peut-être m'apprécierez-vous de nouveau. Je n'arrive plus à aller au-devant de vous, je suis souvent seule, parce que j'ai besoin de temps, de réflexion, et pourtant si c'est vous qui venez me chercher, alors je serai contente.
Le jour de l'anniversaire de mon enfant, celui de son décès sont trés difficiles à vivre pour moi, de même que les autres fêtes(mon propre anniversaire, la fête des mères, Noël ou même les vacances). J'aimerais que vous puissiez me dire que vous pensez aussi à mon enfant.
Quand je suis tranquille et réservée, sachez que souvent je pense à lui, alors ne vous efforcez pas de me divertir. Mais j'ai besoin de vous, de votre présence, de me sentir entourée, malgré mes sauts d'humeur.
Merci à vous qui me comprenez mieux maintenant.

 


24/05/2016
12 Poster un commentaire

A VOUS DEUX

A VOUS DEUX…………..

 

 

 

Quand tombe la brise du soir,

J’attrape mon mouchoir.

Me reviennent en mémoire,

De biens belles histoires.

 

 Émotions du premier regard,

Ta petite tête, avec au cou un bavoir,

Des promenades en landau dans un square,

Avant de naître tu es allé aux Baléares.

 

A peine dissimulées dans le noir,

Des larmes coulent sur ma machoire,

Mémoire qui s’enfonce dans le brouillard,

Ce poème est pour toi mon grand gaillard.

 

Vous aimiez énormément les carambars,

La vie est parfois très barbare…….

Vivre avec ces drames, il va falloir,

Vos photos en face de moi sur l’armoire.........

 

 

                     Votre maman qui  vous aime pour toujours et après.........

 

 

 

 


03/05/2015
3 Poster un commentaire

Petite Etoile tout là-haut

Petite étoile qui scintille là-haut,
Tu es comme un cœur qui bat,
Une main s’envole vers toi, cadeau
Ne prononce pas un seul mot…

Je t’entends et t'imagine bien,
Tu brilles tellement dans le ciel,
En tissant un grand cœur en lien,
Elles forment un long va et vient.

Cette chanson de Marie Laforêt,
Je te la chantais tu étais petit,

Toi aussi souviens toi, tu l'aimais,
J'aimerais être un petite souris...

Une petite souris qui s'envolerait,
Pour venir te faire un petit calin,
Mes pensées tant que je vivrais,
Près de toi, toujours dans un petit coin.


21/02/2015
2 Poster un commentaire

Sylvain

Quand je vois le soleil se coucher,
C’est ton coucou, tu le fais de là-haut,
Tes derniers mots au téléphone m’ont réchauffée,
"Bisous ou bonjour à Maman", dernier cadeau…

Te voici dans un tout autre monde,
Ton âme est partout ; je la devine.
Fais une large et immense ronde,
Sois heureux, un signe ce serait sublime.

J’accepte ton choix, c’était TA vie,
Penser à toi et prier, c’est un but,
Tu étais beau mon bébé, et oui…
Je te vois partout dans les rues.

Tu as choisi ta mort, tu n’en pouvais plus,
Au revoir mon enfant, on se retrouvera,
Dans une autre vie, j’en suis convaincue.
Chaque coucher de soleil, sera ton "aura".

 

Merci à vous pour vos commentaires ;

Oui Lydie toi tu as été une des premières à faire sa connaissance à la clinique quand il est né...........♥

Marie merci ; donnes ton blog sous ton prochain commentaire car le lien chez moi ne fonctionne pas bien♥

Mylène : merci aussi et comme je suis d'accord avec ce que tu viens d'écrire !!♥

Aline : merci ; oui c'est bien le texte que je recherchais....  Tu viens de me faire pleurer vilaine amie......♥

Valérie : merci......♥

Domi....... merci ma belle♥


23/01/2015
15 Poster un commentaire

Vole

Vole l’avion, dans le ciel bleu,
Majestueux tu fais rêver,
Vole l’oiseau à vive allure,
Pars vite dans un lieu sûr.

Volent toutes mes pensées,
Pour vous deux, à tout jamais,
Vole la petite abeille sans nous piquer,
Du miel tu feras à tout jamais.

Vole lentement, joli cerf volant,
Au dessus des vagues agitées,
Vole ton chapeau qui suit le vent,
Avant de revenir sur ta tête ma poupée.

Vole au fil des jours la jeunesse,
Sans jamais pouvoir s’arrêter,
Vole lui un baiser à ta déesse,
Ne regrettes jamais de l’aimer.


18/01/2016
8 Poster un commentaire

A toi

Si, cette nuit, mon chéri, je t’écris,

C’est pour te dire que je t’aime.

J’aimerai tellement que tu reviennes,

Nous n’avons pas eu de « au revoir ».

 

Je pense à toi tous les jours,

Comme elles sont longues les semaines,

Un enfant devrait vivre toujours,

Ton histoire, ta vie, c’est la mienne.

 

Les journées se font, le temps passe,

Tu es toujours près de moi, rien ne s’efface.

Parfois, la lune me paraît basse,

Toujours, je vois, ton visage…

 

La dernière fois où j’ai pû t’embrasser,

Fut le pire moment de ma vie,

Mes tripes m’ont été arrachées,

Ta sœur en a perdu la tête, quelle tragédie !


17/01/2016
9 Poster un commentaire

Fête des mamans

 IMG_20150601_154106.jpg

Il y a des jours particuliers,

Dans nos vies à nous tous,

Des jours que l’on voudrait oublier,

D’autres où l’on revoit leurs frimousses.

 

Des jours qui font du bien,

Des jours très difficiles à passer,

Des jours assez moyens……

D’autres qui invitent à croire et à rêver.

 

Beaucoup de questions m’envahissent,

Pour cette journée qui pourtant m’apportera,

L’affection d’un gendre et de toi ma puce,

Vous qui m’apportez l’espoir et pas l’embarras.

 

Merci à vous mes amies et amis,

Je sais que vous êtes avec moi par la pensée,

Votre soutien me réconforte à vie,

Jamais je ne pourrai évidemment les oublier.

 

Je vais terminer ce petit poème ce soir,

Après une journée forte en émotions,

L’amour que vous m’apportez est un art,

Qui m’avait oublié quelques temps...

 

Votre seconde maman vous remercie,

De tout l’amour que lui apportez,

Vous êtes aussi mes enfants, une éclaircie,

Qui durera toujours, vous êtes ma fierté…

 

Je vous aime


31/05/2015
13 Poster un commentaire

Vole

Vole l’avion, dans le ciel bleu,
Majestueux tu fais rêver,
Vole l’oiseau à vive allure,
Pars vite dans un lieu sûr.

Volent toutes mes pensées,
Pour vous deux, à tout jamais,
Vole la petite abeille sans nous piquer,
Du miel tu feras à tout jamais.

Vole lentement,  joli cerf volant,
Au dessus des vagues agitées,
Vole ton chapeau qui suit le vent,
Avant de revenir sur ta tête ma poupée.

Vole au fil des jours la jeunesse,
Sans jamais pouvoir s’arrêter,
Vole lui un baiser à ta déesse,
Ne regrettes jamais de l’aimer.


25/09/2015
2 Poster un commentaire

LA COLERE


06/02/2015
2 Poster un commentaire

Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser