MON CHER SUD-OUEST

MON CHER SUD-OUEST

Anciens poèmes retrouvés au fil des disques durs externes..........

Une rose sur un piano

Dans ce monde « déglingué »

Cela paraît très beau

Je m’y laisse emporter.

 

La rose rouge a quitté

Ses touches de piano,

Dans un vase s’est envolée,

Mon Dieu que c’est beau.

 

Partons nous promener vers le bassin,

A Arcachon, allongés sur la plage

Le soleil m’attire pour un bain,

Mon livre restera ouvert à cette page.

 

Une vague bleue tourmentée,

Se dresse, roule au loin,

Enroulons nous accrochés

A son bord en ne formant qu’un point.

 

 

 

 

 

 

Automne, nouvelle saison,

Tu débutes aujourd’hui,

Tes jours seront moins longs,

Plus gris avec aussi de la pluie.

Vivaldi t’a composé un concerto,

J’aime l’écouter en ramassant des champignons.

Dans les bois que les arbres sont beaux,

Les enfants aiment y ramasser des marrons.

Neige, pluie et vent viendront plus tard,

Profitons du soleil et de la douceur,

Qui règnera, même s’il se fait parfois rare,

Pendant encore de nombreuses heures.

Automne, je t’ai souvent détesté,

Toi et moi nous ne sommes pas copains,

Malgré je le reconnais, ta beauté,

Fais moi changer d’avis demain…

 

 

 

 

 

LACANAU en accrostiche

 

L acanau et sa magnifique plage

A ctuellement je te rêve, je te ré-imagine,

C ’est comme un paradis oublié,

A ujourd’hui j’ai rêvé de tes promenades,

N ’oublies pas aussi tes jolies terrasses et boutiques.

A h que j’aimerais passer un moment à te regarder

U ne plage au ciel bleu azur, un petit paradis.

 

 

 

 

Le Porge

Un poème cela part souvent d’une idée,

C’est comme une grande aventure,

Laisser son crayon noircir un papier,

De mots parfois doux ou parfois durs…

 

Le soleil vient de nous abandonner,

La nuit tombe au Porge, près des dunes,

J’imagine, la plage et les tables à pique-niquer

Les gens heureux y dînent au clair de lune.

 

Cette plage a été ensoleillée toute la journée,

Le soir il y fait bon y dîner et s’y promener.

Parfois des couples y passent la nuit enlacés

N’écoutant que le bruit des vagues enchantées.

 

Si vous passez sur cette plage un peu sauvage,

Vous la reconnaîtrez sans aucun doute,

Que ce soit en hiver, printemps ou été elle n’a que l’âge

Des moments de bonheur qui ont traversé sa route.

 

 

 

 

Pointe du Cap Ferret,

Ton débarcadère,

Toujours je te verrais,

D'ici je sens ton air.

L'ile aux oiseaux,

Maisons sur pilotis,

Comme il est beau

Mon coin de paradis.

Le ciel bleu outremer,

La dune du Pyla,

Si blanche face à la mer,

Du bonheur elle nous donnera

Salon de thé du Petit Piquey

Au milieu des pins

Comme il y fait bon l'été

Y savourer une glace du coin

 

 herbourg ville inondée,

Habituée aux parapluies.

Après avoir été enneigée,

La Divette de son lit est sortie.

Caprices de la météo,

Automne souvent triste,

Avec tous tes fléaux,

Je ferais bien une liste.

Ville froide malgré tes palmiers,

Tu n’avais pas besoin de ça.

Du travail tu as donné aux pompiers

Qui travaillent comme des forçats.

Tristes habitants de maisons inondées,

Pensées pour ceux qui ont tout perdu.

Véhicules recouverts d’eau polluée,

Bon courage à eux, bien entendu…

 

L’hirondelle est de retour,

Voilà les plus beaux jours.

Pour pouvoir parler d’amour,

J’entrevois au loin un troubadour.

Les champs se parsèment de fleurs,

Il y fait bon à n’importe quelle heure.

Près de toi, j’entends battre ton cœur,

C’est tout simplement ça, le bonheur.

Pour toujours j’en fais le vœu,

Etre de plus en plus heureux,

Toi et moi un cœur pour deux,

Oui, l’amour, ce n’est pas un jeu.

Ensemble nous allons chanter,

Dans cet univers où il fait bon s’aimer.

Retrouvons nous au pays des fées,

Prendre le même chemin, sans se séparer.

 

 

 

 

AU PAYS DES COQUELICOTS

Au pays des coquelicots,

Je vous trouve sous mes pas,

A chaque pas, j’ose…

Oui, vous ramasser là.

Au pays des coquelicots,

Les fleurs n’ont pas de prix,

Bientôt ils auront disparus… trop chaud

Pour eux ; ils retomberont dans l’oubli.

Au pays des coquelicots,

Il fait bon vivre sous le soleil,

Avant de se cacher sous les rideaux

Pour éviter la lune qui veille.

Au pays des coquelicots,

 

Il fait bon retrouver sa famille,

Savourer petits bonheurs à gogo

En oubliant toutes les peccadilles.

 

COUCHER DE SOLEIL BIARROT

 

Je redécouvre pour vous, ces couchers de soleil,

Pris, l y a quelques années au Pays Basque,

En attendant le marchand de sommeil,

Où se réfugiera bientôt, mon esprit fantasque.

M’évader vers ce rocher de la Vierge,

Son environnement que j’aime tant.

Un endroit où parfois, je gamberge

J’y viens toujours, les yeux larmoyants.

Avant d’arriver sur cette passerelle,

Je contemple ces gros amas, ces rocs,

Près d’eux, des peintres et leurs aquarelles.

Un endroit où n’existe pas le baroque.

Le mouvement interrompu des vagues sur l’océan,

Ravit les yeux, la plage du port vieux et son anse

Rocheuse, ravit enfants et tranquillise les mamans.

Plage abritée du vent, on s’y baigne en confiance.

Ce soir, le ciel était d’une jolie couleur vermeil.

Il m’a fait divaguer vers mon cher Sud-Ouest.

Aujourd’hui ici, nous avons eu un grand soleil,

Une météo agréable, accompagnée d’un ciel céleste.

 

 

APRES-MIDI DE PLAGE NORMANDE

 

Après bien des hésitations, notre ami le soleil

Est arrivé ; enfilons une paire de pieds nus

Un kway, la capuche tirée sur les oreilles

Nous voici donc partis dans la grande avenue

 

La plage à marée basse avec un ciel bleu

M’incite à écrire, pour des gifs, quelques mots

Dans le sable humide, qui n’est pas en feu

Tu fixes sur la pellicule, quelques photos.

 

Au loin, face à nous, la pointe du Cap

Avec son phare que nous apercevons

Des empreintes de pas, un chien qui jappe

Encore quelques photos et nous rentrerons.

 

L’appareil photo ne craint pas la chaleur

Il se prépare à accueillir le film du soir

Un magnifique coucher de soleil aux couleurs

Rougeoyantes qui se reflèteront dans le miroir

 

 

 

 

Cerisiers roses et pommiers blancs

Tout au long de notre route, j'ai admiré,

Les cerisiers et les pommiers en fleurs.

Pastels de roses et blancs, dans les vergers

Ils trônaient fièrement ; c'était leur heure…

Pour mon deuxième printemps en Normandie,

La nature me démontre tous ses charmes.

Le ciel bleu et le soleil étaient aussi de sortie.

Aujourd'hui mes yeux n'ont versé aucune larme.

Cette région française, méritait bien une petite ovation.

Elle me refroidit souvent, mais pas aujourd'hui,

Je dois reconnaître qu'elle a bien remplit sa mission :

Ses cerisiers roses et ses pommiers blancs m'ont séduit.

J'ai retrouvé ici, des paysages de promenades agréables,

Avec mes parents et mes enfants, lors d'anciennes visites,

Dans les musées de la région ; des moments inoubliables,

Où je n'aurais jamais imaginé, arriver ici un jour, en transit

 

Nuages

Nuage, boule de coton,

Tu prends toutes les formes.

Là-bas à droite tu es rond,

Un peu plus loin, tu sèmes,

Une ribambelle de petits yeux.

Tu glisses tout doucement,

Dans le ciel aujourd'hui bleu,

Transporté par un petit vent.

J'aperçois une grande licorne

A travers la fenêtre du velux,

A moins que ce ne soit un capricorne.

Seule l'imagination permet ce luxe…

Entre tout ce petit monde,

Volent quelques hirondelles,

Qui dans ce décor se fondent,

Avant de s'envoler à tire d'ailes.

 

Paysage d'été

Le vent est toujours présent,

Sous un ciel bleu.

C'est l'été malgré ce vent

Pour lui ce n'est qu'un jeu.

Août n'est pas très chaud,

Le soleil met du temps à briller.

Septembre je l'espère sera beau

Pour la fin de l'été nous faire apprécier

Les mouettes blanches dans les champs

Se posent entourées d'autres oiseaux

Nous les apercevons de notre banc

Mon Dieu comme ils sont beaux.

Les roses sont face au champ de blé

C'est un plaisir de les voir

Magnifiques, très colorées

Les admirer, c'est tout un art.

 

 

 

 

Petit train touristique normand

Il est un endroit en pays normand,

Tout prêt de chez moi un train pittoresque

L’été, les touristes sans être grotesques

Y montent pour une ballade même s’il est lent,

Il est très ancien ce petit chemin de fer,

Il possède de l’énergie à revendre,

Et on l’imagine vers de longs méandres

Il nous rappelle la toute dernière guerre.

Le voici, se dirigeant vers les petits villages,

Il circule uniquement pendant les vacances.

J’espère, un jour y monter, avoir cette chance

Et profiter du paysage, malgré son grand âge.

Il longe la mer, à travers les champs

Regardez le, fièrement comme il y chemine

Pour vous amener vers les marchés j’imagine,

Et ceci je l’espère, pour très longtemps

 

Soleil et neige

Le soleil est là sur les toits bien enneigés

Le ciel est d’un gris bleu, il doit faire bien froid

Cette journée du mois de début janvier

Va être un régal pour les enfants qui seront rois

Dans la cour de récréation, j’imagine

Les plus petits devant leur première neige.

Leur yeux ébahis et surpris, leur bonne mine

Bien enveloppés dans leurs manteaux greige.

Les plus grands et plus intrépides

Lancés dans de folles glissades

Qui parfois peuvent paraître bizaroïdes

Et amusantes pour leurs camarades.

Par contre, ici dans notre petit village

De 150 habitants environ, rien ne bouge

Le soleil va s’occuper de la neige du bocage

Avant que certains ne voient rouge.

 

Vagues et symphonie étoilée

Quelle est cette douce et tendre musique d’amour

Ecoutes là raisonner dans la maison, c’est un plaisir

Nous allons continuer à l’écouter et pour toujours

Et tout comme toi, c’est ce que je désire.

L’âge aidant nous partons tous les deux vers la sérénité

Nous allons nous y diriger comme la plage et son anse

Pour ne faire qu’une seule et unique vague avec facilité

Qui roulera et nous entraînera dans sa longue danse.

Après s’être brisée sur le sable blond avec douceur

Avant de repartir en direction de nos montagnes,

Nous resterons là à regarder la plage et à sentir ses odeurs

Mais avant n’oublies pas d’enfiler ton pagne.

Dans la soirée, nous irons nous asseoir près de la treille.

Puis nous rentrerons en disant : « c’est bientôt demain »

Après avoir admiré les nombreuses étoiles dans le ciel,

Nous ferons de jolis rêves que nous aurons oubliés le matin.

 

Larmes de pluie

Il fait très sombre ; il pleut

Des larmes de pluie,

Coulent tout près du feu,

Très long encore cet après-midi.

Le soleil brille au pays-basque,

Me le dire, fait du mal,

On ne s’imagine pas les bourrasques

De vent quand on a un climat optimal.

Malgré tout, la vie reprend ses droits,

Le soleil cherche doucement à percer,

Certainement pour nous faire oublier le froid,

L’isolement et surtout la famille éloignée.

Un rayon de soleil et le moral revient,

Tout doucement, on essaie d’oublier,

Qu’il a été coupé, détruit cet important lien,

Mais la joie est là de bientôt vous retrouver.

 

Village breton dans les Monts d'Arrée

Le vent souffle fort dans le village.

Il n'empêche pas le chant des oiseaux.

Dommage, pour les gens au grand âge

Qui, sourds, ne peuvent les entendre.

Imposantes, ces maisons de pierre,

Elles ont un charme certain et pittoresque,

Qui font la joie de leurs propriétaires,

Aux allures parfois chevaleresque.

Je me souviens de ce village breton,

Que ce soit le matin, ou le soir,

Dans les boutiques, aucun néon,

Ville morte, pas un seul tortillard

J'ai oublié son nom, il était localisé,

Vers les Monts d'Arrée, très mystiques.

Pas un animal, pas un chien pour aboyer,

Ce village, restera pour moi emblématique.

 

  

 

LA PAGE BLANCHE

 

La page blanche ça existe,

C’est ce que je vis en ce moment,

Le crayon n’est plus dans la liste,

Mes idées vagabondent comme un cerf volant.

 

Le ciel est bleu, il fait bon,

L’envie de revoir Lacanau,

Le Bassin, les oyats et leurs joncs,

Sont-ils comme dans mes rêves aussi beaux ?

 

Avoir retrouvé ma fille et notre complicité

C’est sans doute la plus belle chose

Qui m’aide à retrouver le sourire pour cet été

Comme voir nos enfants plus séparément, le dire j’ose.

 

 

 

 

COULE LA RIVIERE DE LA VIE

Le souffle du vent

C’est la vie…

Un sourire d’enfant

C’est la vie…

Des oiseaux et leur chant

C’est la vie…

Un couple assis sur un banc

C’est la vie…

Regarder les étoiles en poussière,

C’est la vie…

Les quais de Bordeaux qui dansent

C’est la vie…

Le public qui applaudit et chante

C’est la vie…

Au quotidien, les joies et les peines

C’est la vie…

Se les approprier le temps d’un poème,

C’est la vie…

Puiser, ma force dans ton cœur

C’est la vie…

En retirer ce qu’il y a de meilleur

C’est ça et c'est bon pour la vie…

 

 

 

VERS LES BALKANS

 

Au son de la mandoline,

Nous avançons loin de l'ennui,

Un franc soleil sur les cimes

Des Sapins, des écureuils s'enfuient.

Douceurs de la vie pour tous,

Oublier les rigueurs de la vie

Profiter de ces paysages, journées douces

Qui me font encore très envie.

Les jours sont courts en Dalmatie.

Le soir arrive très vite ; douceur

Des promenades près des maisons rebâties,

Regards vers les montagnes, quel bonheur !

Des eaux d'un bleu profond,

Une barque et son pêcheur,

Paysages de rêve, un accordéon,

De rentrer, il est l'heure….

 

 

PENSEES VERS VOUS

 

La pluie coule sur les vitres,

Ciel couvert, bas et triste,

D'un chant, je cherche le titre,

Dans mon cœur tout une liste.

 

Les essuie-glaces chantent,

Leur chant n'est pas mélodieux.

J'imagine des champs de menthe,

Un saladier de taboulé dans un autre lieu.

 

Des jours difficiles pour vous,

Je ne l'aurais jamais souhaité.

Hélas, ils sont là, malgré tout.

Je forme des vœux, pour ta santé.

 

La vie est une perpétuelle bataille

De la facilité, vous passez à la difficulté.

Je vous souhaite un bonheur sans faille,

On se sent plus fort dans l'adversité.

 

 

SILENCE

 

Silence je t'écoute,

Silence je te parle,

Silence au bout de la route,

Silence jamais tu ne rales.

Silence du milieu de nuit,

Silence d'un village désert,

Silence parfois je te fuis,

Silence des malheureux sur terre.

Silence lourd à porter,

Silence du tic-tac qui raisonne,

Silence il faut te réveiller,

Avant les cloches ne sonnent.

Silence qui m'attriste,

Silence que j'aimerai oublier,

Silence prends rang dans la liste,

Silence disparaît et vient m'égayer.

 

 

 

 



29/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres